C’est peu dire que Gérard était une des chevilles ouvrières de notre club. On ne présente plus l’athlète multi-titré , faire la liste de ses performances prendrait la journée. Disons qu’il était un excellent coureur sénior, au sein des équipes de France militaires, et qu’il n’a jamais quitté les podiums depuis. Encore ces derniers mois, il participait aux écoles de CO du club où il en remontrait aux jeunes coureurs nouvellement arrivés.

Il était un bénévole infatigable, au point où si nous n’avions rien à organiser une année, il nous asticotait... À la fois traceur de nombreuses courses (il avait été membre de l’équipe de traçage des championnats du monde 2011), responsable infrastructures incontournable (quitte à fabriquer le matériel manquant) et fin connaisseur des propriétaires et des forestiers, il s’est toujours investi avec passion sur toutes nos organisations marquantes. Dénombrer les compétitions organisées par Gérard est aussi compliqué que de compter ses médailles, c’est dire.
Gérard était le père comblé de trois garçons qui ont grandi au sein du club, et un grand père multirécidiviste.
Le week-end dernier, il est allé faire ce qu’il préférait, participer à des courses d’orientation dans l’Ouest de la France. Sa disparition brutale est un choc pour chacun d’entre nous, et plus particulièrement pour les plus anciens. Combien de courses avons nous couru sans que Gérard ait cartographié, ou tracé, ou simplement participé? Fort peu. Il laissera un vide immense au club, mais aussi dans la communauté des orienteurs français.

paques2020

 

facebook