Lors de la dernière assemblée générale de l’Adoc (Association de Découverte et d’Orientation de Chenôve), le président Bruno Haberkorn a pointé les faibles résultats

réalisés par les licenciés aux courses nationales de type sprint. Ce format de compétition est très peu développé en Bourgogne, la faible densité de cartes en ville ne permettant pas aux clubs bourguignons d’organiser des courses.

Aussi, afin de progresser, les orienteurs bonbis ont programmé une série d’entraînements ciblés sur cette pratique, c’est-à-dire obligeant les orienteurs à prendre des décisions très rapidement en maintenant un rythme de course intense. Le premier rendez-vous a eu lieu à Brochon, où les jeunes de la Structure locale d’entraînement (SLE) et quelques autres licenciés ont pu se mesurer sur un circuit alternant des zones en ville et à la campagne.